Le Taekwondo WTF a été présenté comme sport de démonstration aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 et à ceux de Barcelone en 1992 avant de devenir sport olympique lors des jeux olympiques de Sydney en 2000, ce qui a intensifié sa popularisation par rapport au Taekwon-Do ITF.

En préparation du second sommet intercoréen de 2007, des rencontres ont été organisées entre les dirigeants de l'ITF (à laquelle sont affiliés les athlètes nord-coréens), alors présidée par Jang Ung, et de la WTF (proche des instances officielles sud-coréennes), dirigée alors par Choe Chung-won, afin d'unifier les deux fédérations mondiales de taekwondo.

Pendant les Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2014, un accord (Memorandum of Understanding) a été signé entre la WTF et l'ITF pour que les membres de chacune de ces deux organisations puissent participer aux compétitions organisées par l'autre ; en particulier, cet accord permet aux membres de l'ITF de participer aux compétitions olympiques, selon les règles définies par la WTF.

En 2017, à l'occasion du championnat du monde organisé par la WTF à Muju, l'ITF a déclaré qu'elle enverrait une délégation de 36 membres, dont Jang Ung et une équipe de démonstration.

Le 23 juin 2017, la World Taekwondo Federation a annoncé le changement de son nom en World Taekwondo (WT) pour éviter les "connotations négatives" du sigle WTF.