Le développement du Taekwondo en France

En 1968, à l'occasion de la Coupe de France de karaté à Fontainebleau, une équipe de démonstration coréenne invitée par la France fait découvrir pour la première fois le Taekwondo en France. En 1969, le premier maître coréen, Me Lee Kwan Young, s'installe en France. Il commence à enseigner le Taekwondo en Île-de-France. Petit à petit, d'autres experts coréens arrivent en France et le Taekwondo commence à prendre son essor.

A cette époque, le Taekwondo est assimilé au karaté et géré, comme ce dernier, dans la Fédération française de judo et disciplines associées (FFJDA).

Depuis, le Taekwondo n'a pas cessé de se développer en France par le nombre de pratiquants, sa qualité technique, la formation des enseignants et des arbitres, la création des  équipes de France et les médailles remportées.

Actuellement, la FFTDA a largement dépassé la barre des 50 000 licenciés. Elle compte près de 1 000 clubs dans 23 régions.

 

Les dates importantes pour le Taekwondo français

1976 : création de la Fédération française de Karaté et disciplines affinitaires (FFKAMA). Le Taekwondo est considéré comme un art martial affinitaire par rapport au karaté.

1977 : la FFKAMA est affiliée à la WTF, fédération mondiale de Taekwondo. Cette même année est créée la première Coupe de France de Taekwondo.

1978 : création de la première fédération de Taekwondo (FTKD).

1979 : premier championnat de France de Taekwondo.

1980 : la FFKAMA change de nom. Elle devient FFKATAMA (Fédération française de Karaté, Taekwondo et arts martiaux affinitaires. Ce changement de nom marque la reconnaissance de l'importance croissante du Taekwondo en France.

1984 : création du Comité d'organisation du Taekwondo (COT) au sein de la FFKAMA.

1992 : le COT devient le Comité fédéral du Taekwondo (CFT).

1993 : premier titre de champion du monde pour le Taekwondo français (Mickaël Melloul en poids mi-lourds).

1994- 1995 : reconnaissance du Taekwondo comme discipline olympique lors d'une réunion du Comité International olympique à Paris, pour participer aux Jeux de Sydney en 2000 (septembre 1994). Le comité directeur fédéral vote la séparation du Taekwondo et de la FFKAMA (septembre 1994), qui  prendra effet en août 1995. En octobre 1994, le Comité national du Taekwondo (CNT) est créé. Il obtient l'agrément du ministère chargé des sports (juin 1995). Il gère le Taekwondo jusqu'à sa transformation en Fédération française de Taekwondo et disciplines associées (FFTDA) le 1er septembre 1995. La FFTDA obtient la délégation de pouvoir du ministère (octobre 1995).

1996 : la FFTDA est reconnue comme fédération olympique (avril 1996). Le Dr Paul Viscogliosi est le premier président de la fédération  (juin 1996). La même année, il est élu vice-président de l'European Taekwondo Union (ETU).

1997 : la délégation de pouvoir de la FFTDA est étendue à trois disciplines associées - l'Hapkido, le Tang Soo Do et le Soo Bak Do,

2000 : le Taekwondo  est présent pour la première fois aux Jeux olympiques de Sydney. La France est représentée par deux athlètes, Pascal Gentil et Myriam Baverel. Pascal Gentil obtient une médaille de bronze, la première médaille olympique française.

2005 : Roger Piarulli est élu président de la FFTDA.

Les titres des Français

SENIORS

Mickaël Melloul

champion du monde - 1993

Moctar Doumbia

vainqueur de la Coupe du monde - 1991

Pascal Gentil

champion d'Europe 1994 - 1998 - 2006

médaille d'argent au championnat du monde - 1995

vainqueur de la Coupe du monde - 2000 - 2001 -2002

médaille de bronze - Jeux olympiques de Sydney (2000)

médaille de bronze - Jeux olympiques d'Athènes (2004)

Christophe Civiletti

vainqueur de la Coupe du monde - 2000

Michaël Borot

vainqueur de la Coupe du monde - 2001

Mamédy Doucara

champion du monde - 2001

Gwladys Epangue

championne d'Europe - 2002 - 2004 - 2006

championne du monde - 2009

championne du monde - 2011

médaille de bronze - Jeux olympiques de Pekin (2008)

Myriam Baverel

médaille d'argent - Jeux olympiques d'Athènes (2004)

Caroline Graffe

médaille d'argent - Jeux olympiques de Londres (2012)

championne du monde - 2011

championne du monde universitaire - 2012

championne d'Europe - 2012

Marlène Harnois

médaille de bronze - Jeux olympiques de Londres (2012)

Haby Niaré

médaille d'argent -  Jeux olympiques de Rio de Janeiro (2016)

JUNIORS

Yassine Belhadj

champion du monde - 2006

Maeva Musso

championne du monde - 2008

PARATAEKWONDO

Laura Schiel

championne du monde - 2009

Bopha Kong

champion du monde - 2009

Nicolas Saez Manzanares

champion du monde - 2009